Rechercher
  • lauresauvaitre

Le son des mots : Quand l'écrire et le dire s'entendent.

Mis à jour : 7 nov. 2018




Il n'est plus à défendre que les activités d'expression et/ou artistiques ont un impact thérapeutique pour la personne qui les pratique. L'expression créative et artistique est belle et bien une voie d'expression de soi et d'affirmation, et je ne vous apprends rien.

L'écriture est souvent proposée comme tâche thérapeutique dans de nombreux suivis. Cette écriture peut prendre des tas de formes : écriture spontanée et intuitive, journal, lettre, poème...

La parole, quant à elle est définie par Freud comme libératrice et constitue le premier outil en thérapie.

C'est pourquoi proposer de conjuguer le dire et l'écrire me semble amplifier le pouvoir thérapeutique des mots. Comment puis-je m'écouter si je ne m'entends pas ou si je ne supporte pas de m'entendre ?

Faire vibrer son écriture avec sa voix a une portée émotionnelle puissante et salvatrice. Quand la parole est bloquée, s'autoriser à se lire, c'est faire un premier pas dans "oser dire" qui participe à une plus grande échelle parfois à "oser être".

S'écouter lire ses propres mises en mots, d'abord. Sais-je vivre vraiment cet intime là ? Puis-je arriver à tout écrire, à tout entendre de ce qui est silencieux sur le papier ?

Ensuite, puis-je faire l'expérience d'être écouté par un autre à qui je porte ma confiance ?

Quel effet cela produit-il en moi ? Puis-je sortir de ma pudeur à dire, à exprimer mes émotions ?


Alors, vous qui écrivez, lisez-vous maintenant, faites sonner les mots de votre voix.

Et vous qui vous taisez de vous. Ecrivez pour écouter votre voix silencieuse qui ne demande qu'à parler...

Vous verrez, votre murmure est déjà un poème qui déchire le silence en dentelles.


Chuuuut... Vous n'avez plus qu'à vous entendre maintenant.


52 vues

©2020 by Laure Sauvaitre I Droits réservés I Mentions Légales